Accès direct au contenu

Recherche avancée

Connexion à l'intranet mot de passe oublié

Accueil > Appui commercial > Interculturel

Le Japon en trois arguments

3 décembre 2019 - Dossier pays / Approche "interculturel", Marchés publics à l'international
Le Japon est une économie puissante, un marché de référence, accessible aux PME.
 
Tokyo


1- Le Japon est une économie puissante
Le Japon est la troisième puissance économique mondiale après les USA et la Chine. Le pays se caractérise par un pouvoir d’achat élevé, avec une classe moyenne importante et homogène. Le chômage y est quasi inexistant. Depuis plusieurs années, le Japon connait un fort boom du tourisme, encore accentué par la Coupe du monde de rugby en 2019 et les Jeux Olympiques à Tokyo en 2020.

En revanche, le pays fait face à un vieillissement de la population et va connaître un déclin démographique (de 127 millions d’habitant à moins de 100 millions en 2050). La dette publique reste également importante (240 % du PIB). Enfin, la barrière linguistique est encore bien présente : il peut être difficile de trouver des partenaires commerciaux parlant bien anglais.

2- Le Japon est un marché de référence

Vendre au Japon est une très belle carte de visite pour accéder aux autres marchés asiatiques. Les exigences du marché japonais sont telles que vendre au Japon est gage de qualité. Le Japon est enfin considéré comme un créateur de tendances sur le reste de l’Asie.

L’accord de partenariat UE-Japon qui vient d’entrer en vigueur va faciliter les exportations européennes, par l’abaissement des droits de douane pour un grand nombre de produits (suppression progressive des tarifs sur plus de 90 % des exportations). De nombreuses barrières non tarifaires (normes, etc.) vont également être allégées. Les secteurs les plus concernés par cet accord sont : agroalimentaire, pharmaceutique, dispositifs médicaux, chaussures et articles en cuir, matériel de sport.


3- Le Japon est accessible aux PME

Le ratio de PME françaises qui exportent au Japon est plus élevé qu’ailleurs : 77 % des entreprises sont des PME, contre 65 % vers la Corée du Sud par exemple. 30 % des exportateurs français ont même moins de 10 salariés. Les raisons de cette réussite sont multiples ; parmi elles on peut citer le risque faible d’impayé, la stabilité du marché japonais, et le fait qu’une fois la confiance établie, la relation commerciale avec un partenaire japonais peut durer des années.

 

Source : 28 octobre 2019
Articles associés :

mise à jour le 27 novembre 2020


Contacts


 

A propos de...


 
 
 
CCI de Grenoble [site portail]
e-boutique [tous les services CCI en ligne]
IMT > IST IMT > IST [Formation initiale]
ISCO > IFMT [Formation initiale]
Grenoble EM [Formation continue / initiale]
CCI Formation [Formation initiale]
IMT > IST [Formation initiale]
ISCO > IFMT [Formation initiale]
Grenoble EM [Formation continue / initiale]
Autre sites