Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

Tunisie : opportunités pour les entreprises françaises dans l’industrie

  • #MARCHES
  • industrie-tunisie1440
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Lundi 19 septembre 2022

    Les PME/PMI tunisiennes de tous secteurs, dont le capital est majoritairement tunisien, peuvent bénéficier de crédits à taux d’intérêt de 2,5% l’an au maximum pour l’acquisition de biens et services auprès de fournisseurs français.

     

    Le projet financé est entre 100 000€ et 2M€.

    Vous souhaitez en savoir plus ?
    Télécharger le document

     

    En complément, SUNREF de l’Agence française de Développement aide aussi les entreprises tunisiennes à investir dans la maîtrise de l’énergie et de la protection de l’environnement et encourage les institutions financières locales à les financer.

    Pour en savoir plus sur SUNREF : https://www.sunref.tn/

    Plus globalement, le secteur des industries manufacturières représente 19% du PIB du pays et figure parmi les premiers pourvoyeurs de devises (avec le tourisme). La filière des industries mécaniques, électriques et électroniques (IMEE) reste la plus emblématique en Tunisie. L’IMEE fortement liée à l’industrie automobile mais aussi aéronautique contribue à 45% des exportations du pays. Il rassemble plus de 1 000 entreprises dont environ 30% sont dédiées au secteur de l’automobile.

    La mécatronique, l’automobile et l’aéronautique sont le fer de lance de ce secteur. Le secteur s’oriente vers les véhicules de haute technologie (électriques, connectés, assistés, autonomes, etc.), une montée de gamme dans la production (industrie 4.0, robotisation, etc.) et amorce la migration du secteur vers des activités à haute valeur ajoutée d’engineering, de conception et de développement.

    Ce secteur fait également ressortir des niches à haut potentiel technologique tels que les systèmes microélectroniques (MES), la domotique, la production de semi-conducteurs, la plastronique et l’immotique.

    Le marché tunisien est très connecté à la Libye et peut être une base de production compétitive pour servir des marchés africains.